Actiphen

Le projet Actiphen

Composés phénoliques antimicrobiens d’origine végétale pour la conservation des aliments

Référence projet : ANR-14-CE20-0005

Personnels BioDyMIA permanents impliqués

Pr. Pascal Degraeve
Dr; Nadia Oulahal
Dr. Catherine Joly

Financement

Aide de l'ANR 598 077 euros


Partenaires

  •  ADDIKEM
  • ISA Institut des Sciences Analytiques
  •  Laboratoire de Génie Chimique
  •  NAT'EX BIOTECH

Résumé

"Composés phénoliques antimicrobiens d’origine végétale pour la conservation des aliments
ACTIPHEN vise à évaluer le potentiel d’extraits de végétaux contenant des phénols antimicrobiens de 150 à 3 000 g.mol-1 de masse moléculaire pour la conservation des aliments. Ce choix est notamment justifié par les observations suivantes :

– (i) l’activité antimicrobienne des phénols présents dans les extraits végétaux a été évaluée de façon moins systématique que leur activité antioxydante ;
– (ii) les extraits végétaux antimicrobiens les plus étudiés sont les huiles essentielles

Application directe ou indirecte via l'emballage pour la conservation d'aliments périssables
Les extraits végétaux sélectionnés par la société Nat’ex Biotech et l’Université de Toulouse et préparés par l’Université de Toulouse sont en priorité des co-produits de la valorisation de fruits ou de plantes aromatiques et médicinales comestibles (ex : écorces de grenade, noyaux de pruneau, feuilles d’eucalyptus ou de thé vert…). L’objectif applicatif est de sélectionner des extraits adaptés à une incorporation (i) directe dans des aliments périssables (ex : viande hachée de bœuf crue) ou (ii) dans des matériaux au contact des aliments (ex : emballages actifs). La stratégie scientifique repose sur une intégration de compétences en chimie analytique (Université de Toulouse et ISA, Université Lyon 1), microbiologie alimentaire (BioDyMIA, Université Lyon 1), science et technologie des matériaux (BioDyMIA, PTI Alimentec et Addikem/Addiplast) et approches chimiométriques (ISA).

Une approche intégrée et multidisciplinaire pour sélectionner des composés phénoliques antimicrobiens pour la conservation d'aliments périssables
Les extraits végétaux sélectionnés par la société Nat’ex Biotech et l’Université de Toulouse et préparés par l’Université de Toulouse sont en priorité des co-produits de la valorisation de fruits ou de plantes aromatiques et médicinales comestibles (ex : écorces de grenade, noyaux de pruneau, feuilles d’eucalyptus ou de thé vert…). L’objectif applicatif est de sélectionner des extraits adaptés à une incorporation (i) directe dans des aliments périssables (ex : viande hachée de bœuf crue) ou (ii) dans des matériaux au contact des aliments (ex : emballages actifs). La stratégie scientifique repose sur une intégration de compétences en chimie analytique (Université de Toulouse et ISA, Université Lyon 1), microbiologie alimentaire (BioDyMIA, Université Lyon 1), science et technologie des matériaux (BioDyMIA, PTI Alimentec & Addikem/Addiplast) et approches chimiométriques (ISA)."