Bienvenue à Lynda et Flibert, deux doctorants accueillis début 2015 à BioDyMIA

Jeudi 5 février 2015 // Actualités


Lynda BOUARAB-CHIBANE a débuté sa thèse le 1er février 2015 dans le cadre du projet ANR Actiphen . Il s’agira pour elle d’évaluer le potentiel d’exploitation des propriétés antimicrobiennes des composés phénoliques présents dans des extraits végétaux pour améliorer la conservation d’aliments périssables. Ces composés seront ajoutés soit directement dans ces aliments, soit indirectement par le biais de matériaux plastiques auxquels ils seront associés pour obtenir des emballages actifs.

De belles perspectives pour les 3 ans à venir donc, tout comme pour Flibert GUIRA.

Flibert a quant à lui posé ses valises au laboratoire pour 3 mois par une froide journée de janvier grâce au soutien du Ministère des Affaires Etrangères. Inscrit en 2ème année de thèse de Nutrition Humaine et Toxicologie Alimentaire à l’université de Ouagadougou au Burkina Faso sous la direction des Drs Aly SAVADOGO et Hagretou SAWADAGO/LINGANI, il étudie des potentialités nutritionnelles de différentes variétés de manioc cultivées au Burkina et en caractérise la microflore dans le but d’en évaluer la biodiversité et d’identifier les bactéries fermentaires adéquates pour la transformation du manioc. Son travail ici porte précisément sur l’activité bioprotectrice des bactéries lactiques impliquées dans la fermentation du manioc en attiéké (manioc fermenté, un produit traditionnel très apprécié). Il s’agit d’isoler des souches bactériennes ayant une activité antimicrobienne contre des germes indésirables dans ces aliments fermentés et de caractériser les métabolites antimicrobiens qu’elles produisent.